Ecrans News Pause

Chroniques culture #72

Cette semaine, on revient sur la série (aussi extraordinaire que prenante) Chernobyl. Toujours dans l'horreur, retrouvez la chronique du DVD Happy Birthdead 2. Enfin, on termine avec de la BD et notre coup de cœur avec le roman graphique Cher Corps.

News

Lire plus

L'hebdo en PDF

Télécharger

Le billet

COMME UN ARBRE DANS LA VILLE

PRENEZ UN BÉBÉ CHÊNE, UNE JEUNE POUSSE PROMETTEUSE QUE QUELQU’UN, dans une exploitation forestière du nord de la France, choisit entre des milliers d’autres pour lui donner un destin exceptionnel. Il sera l’arbre que la présidence de la République lui a commandé pour être offert au président américain à l’occasion d’un voyage présidentiel outre-Atlantique.

Le symbole du chêne, tout ça, on ne vous fait pas un dessin. Et voilà la jeune pousse choyée, mise en pot et à la place de choix dans l’avion présidentiel. On la bichonne pour qu’elle soit la plus belle, la plus saine, la plus vivace de sa génération.

Et vient le jour de gloire, deux présidents, pelle à la main qui font mine de lui creuser son trou. En fait, pour de vrai, il est prêt depuis longtemps le trou, mais c’est pour la photo.
Et la photo, elle fait le tour du monde, le petit chêne s’imprime sur les journaux du monde entier. Puis, les feux de la rampe s’éteignent, les grosses voitures officielles repartent. On laisse l’arbuste tout seul dans son coin. Mais pas longtemps.

Un peu plus tard, on vient le déplanter et le remettre dans un autre pot, à la va-vite, sans terre et sans eau. Puis, on le met en quarantaine, au Guantanamo des organismes vivants, des fois qu’il ait fait rentrer sur le précieux sol américain quelque saleté venue d’Europe. Et on l’oublie. Le chêne de l’amitié, planté en grandes pompes, sous les sourires et les flashs, en avril 2018, meurt dans un entrepôt comme une mauvaise herbe. Symbole, vous avez dit symbole…

Matthieu Pays

Pause

Lire plus

Ecrans News Pause

Chroniques culture #72

Cette semaine, on revient sur la série (aussi extraordinaire que prenante) Chernobyl. Toujours dans l'horreur, retrouvez la chronique du [...]

Agenda

Lire plus

Restos

Lire plus