News

Lire plus

L'hebdo en PDF

Télécharger

Le billet

Parties civiles

Elle est vraiment trop petite, cette salle d’audience. Il n’y a pas assez de places. Parce que nous sommes tous victimes, tous touchés et que, dans ce procès, nous sommes tous parties civiles. Ceux qui sont morts et ceux qui ont été blessés, le 13 novembre 2015, à Paris, ne sont pas différents de nous. Ils sont nous. Dans leur diversité, leur anonymat, dans le reflet imparfait de leurs réseaux sociaux, dans les yeux mouillés de leurs amis, dans le coeur brisé de leurs proches.

Ils sont ce que nous sommes. Ils sont la France des gens qui passent, comme le chante joliment Gauvin Sers dans son dernier album. Bien sûr, ils ont des noms et des vies intimes qui se sont fracassées au rocher noir de l’absurdité. La douleur individuelle est incommensurable. Mais nous avons tous étés frappés par les éclats.

Et c’est nous tous, avec nos confessions, nos croyances, nos opinions, nos histoires, qui devrions être présents, à partir de ce mercredi, dans la salle d’audience hors normes installée dans le Palais de Justice de Paris.

Matthieu Pays

Pause

Lire plus

Agenda

Lire plus

Restos

Lire plus