Logo TMV

Toute l'actualité de la ville de Tours à la sauce TMVLe sport à Tours vu par l'équipe TMV

Romain Guérineau : « la vie ne s’arrête pas au handicap »

Le 24/01/2019 à 06h22

#EPJTMV Romain Guérineau est tétraplégique depuis 2012. Athlète handisport, cet ancien pompier utilise Instagram pour montrer « qu’il n’y a pas de limite ».

PORTRAIT_HANDISPORT (1)

« Je fais du saut en longueur moi aussi ? » Romain Guérineau rentre sur la piste du Stade Guy-Drut à Saint-Cyr, le sourire aux lèvres. L’ambiance est détendue et les blagues vont bon train pendant que les jeunes athlètes du Pôle Espoir athlétisme handisport s’entraînent au saut.

« On est les premiers à faire les cons sur notre handicap, en tout cas dans le monde du handisport. » Malgré le vent glacial, Romain commence son entraînement. La saison n’est pas idéale et les prochains événements sportifs ne sont pas pour bientôt mais « rien ne le freine », explique son entraîneur, Gwenaël Lanne-Petit. Jeune sapeur-pompier depuis ses 12 ans, il est devenu sapeur-pompier professionnel en Haute-Savoie en 2009. Un accident de ski le rend tétraplégique en janvier 2012. Il passe un an en rééducation, où il découvre le monde du handicap. « Au début, il est difficile de tout comprendre, surtout l’administratif. »

En décembre 2013, il reprend le travail au service prévision de sa caserne. Deux ans plus tard, il revient à Tours pour se rapprocher de sa fille de six ans. Son accident a changé son caractère, « mais pas qui je suis ». Il se dit plus ouvert et moins matérialiste.

« IL A UNE GROSSE FORCE DE CARACTÈRE »

Sportif avant son accident, il l’est toujours aujourd’hui. « Mon corps en a besoin, mes jambes surtout. Elles ont des raideurs et se contractent toutes seules. Après une bonne séance, elles sont détendues. ». Il commence rapidement le handbike. À son arrivée à Tours, il se met à l’athlétisme. « Je voulais faire un sport où je changeais de fauteuil comme une personne enfile une tenue de sport », explique Romain. D’abord en loisirs, il participe ensuite à des 100, 200 et 400 mètres sur piste et jusqu’aux dix kilomètres sur route en compétition.

« C’est un vrai moteur pour le club, explique son entraîneur, il arrive avec le sourire et ça détend souvent l’atmosphère. » Les Jeux paralympiques de 2024 ? « Un rêve ultime ». Il reste encore beaucoup de boulot mais son entraîneur est formel : « Il a une grosse force de caractère et se donne les moyens pour y arriver. » Avec cinq entraînements hebdomadaires, son emploi du temps s’organise autour de sa passion. En plus des séances sur piste, il pratique la musculation et le handbike pendant la période estivale.

Romain admet être têtu, un trait de caractère finalement utile pour atteindre ses objectifs. Avec ses quelques milliers d’abonnés sur Instagram, Romain dispose d’une plateforme pour faire passer son message. « Je veux montrer que la vie ne s’arrête pas au handicap, qu’il n’y a pas de limite. » Il utilisait d’abord ce réseau pour communiquer sur le lancement de sa cagnotte Leetchi afin de financer son fauteuil. Au programme de ses posts et stories, beaucoup d’humour et de bonne humeur. « Je rigole beaucoup sur mon handicap, je suis fan d’humour noir. »
Sur le réseau, il peut aider les autres : « Je ne peux pas le faire physiquement alors j’aime pouvoir le faire mentalement. Ça me rappelle mon ancien métier. »

>> Retrouvez Romain sur son compte Instagram ! << 

Textes : Mathilde Warda
Photo : Lucie Rolland

[#EPJTMV / Cet article fait partie du numéro 321 de tmv, entièrement réalisé par les étudiant(e)s de 2e année en journalisme de Tours]

Tags : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

 

LES CONCOURS TMV

Jeux ConcoursParticipez aux jeux-concours TMV et gagnez de nombreux lots

Twitter

CINÉMA

Horaire CineLes horaires des films en salle

AGENDA LOISIRS

Agenda LoisirsToute la culture à Tours